À propos

Aurélie Foglia fait partie de la nouvelle génération de la poésie française. Gens de peine est son deuxième livre publié aux éditions Nous (Entrées en matière, écrit sous le nom d'Aurélie Loiseleur, a paru en 2010). Elle y mène une réflexion sur les noms propres, sur l'anonymat, sur l'acte de nommer, à travers un travail du vers précis et varié, d'où la dimension de jeu n'est pas absente. Ce livre atteste aussi d'un souci politique qui se fait poésie. Gens de peine reflète la société dans la page, enregistrant les tensions qui travaillent le couple de l'intime et du public, autrement dit du nom propre, mettons Jean, et du nom indéfini, Gens. Gens « est au singulier pluriel » : c'est, grammaticalement comme socialement, « la personne de l'évasif. Gens de peine ? : la masse de ceux qui existent, qui essaient d'exister plus, qui se débattent pour laisser leur marque, qui crient leurs noms et l'écrivent pour être sûrs, avant d'être effacés. Tous ces Gens « laissés au hasard / ne sont pas bien rangés ». Ils se forgent une image sociale, qu'ils l'imposent ou la reçoivent. Difficile de percer. Alors ils se battent. Ces Gens de misère « éteints jamais ne seront renommés ». Évidemment, ils tentent de réagir. Ils se parlent. Ils font ce qu'ils peuvent pour continuer à naître. À la fin, ils échouent. On peut comprendre. L'onomastique est une politique. Cette ethnographie n'a rien d'imaginaire. Bienvenue dans cet inquiétant microcosme trop connu.


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Aurélie Foglia

  • Éditeur

    Nous

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    21/05/2014

  • Collection

    Disparate

  • EAN

    9782913549999

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    12 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    100 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Aurélie Foglia

Aurélie Foglia est maître de conférences à l'Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle et poète.
Sous le nom d'Aurélie Loiseleur, elle a consacré ses premiers travaux de recherche au romantisme. Sa thèse a donné lieu à un livre, L'Harmonie selon Lamartine, utopie d'un lieu commun (Champion, 2005), et elle a consacré de nombreux articles à
Hugo, Vigny, Baudelaire, Flaubert, Rimbaud ou Verlaine, entre autres.
Elle est l'auteure d'une Histoire de la littérature du XIXème siècle dans la collection 128 (Armand Colin, 2014).

empty