Le fantome de canterville et autres contes (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Un ministre américain et sa famille achètent à Lord Canterville son château et tout ce qu'il contient... fantôme compris. Mais la famille Otis n'a vraiment pas peur des fantômes. Alors, lorsqu'un spectre qui a l'habitude de terroriser tout le monde se trouve confronté à deux jumeaux qui ne pensent qu'à lui jouer de mauvais tours, il est plus que déconcerté. Humour anglais au programme ! Oscar Wilde s'en donne à coeur joie en décrivant les malheurs d'un spectre qui ne sait que faire pour effrayer une famille qui lui offre de l'huile pour lubrifier ses chaînes : le bruit empêche tout le monde de dormir ! Dans le registre du rire grinçant, le deuxième conte, Le Crime de Lord Arthur Savile, narre les mésaventures d'un homme à qui l'on a prédit, en lisant dans les lignes de sa main, qu'il allait commettre un crime. Du coup, il se sent obligé de tuer quelqu'un, pour se délivrer de cette malédiction. Et l'on termine avec une courte histoire mettant en scène un millionnaire modèle.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Oscar Wilde

  • Éditeur

    Culturea

  • Date de parution

    18/11/2022

  • EAN

    9782385088156

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    78 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    114 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Oscar Wilde

Né à Dublin, O. Wilde est le fils d'un chirurgien irlandais et d'une poétesse engagée pour son pays. Après des études à Oxford, il s'installe à Londres en 1879: séduisant, raffiné et subtile, il est fêté dans toute l'Angleterre. Il développe rapidement sa théorie de l'esthétisme et donne des conférences sur ce thème aux Etats-Unis. Il devient le rédacteur en chef de The Womans'World.
En 1891, il rencontre Alfred Douglas et entre dans le monde de l'homosexualité. Le père de son ami intente un procès et Wilde est condamné à deux ans de travaux forcés (1895) qu'il purge à la prison de Reading. Il quitte l'Angleterre pour la France, à l'expiration de sa peine. Commence alors une décadence dont il ne sortira pas et malgré l'aide de ses amis, il finit ses jours dans la solitude.
En ces dernières décennies du 19e siècle, Wilde incarne une nouvelle sensibilité qui apparaît en réaction contre le positivisme et le naturalisme. Dans la préface du Portrait de Dorian Gray, il définit le rôle de l'artiste, sa recherche du raffinement et de la beauté. L'oeuvre d'art a plus d'influence sur l'esthète que la vie elle-même.
"The artist is the creator of beautiful things. There is no such thing as a moral or an immoral book. Books are well written, or badly written. That is all. No artist desires to prove anything. Even things that are true can be proved. All art is quite useless." (préface de The Picture of Dorian Gray)

empty