L'ange scellé

Traduction DENIS ROCHE  - Langue d'origine : RUSSE

À propos

Dans l'Ukraine des années 1870, un fonctionnaire corrompu tente d'extorquer une fortune imaginaire à une troupe de maçons raskolniks, orthodoxes traditionalistes mal vus des autorités. N'arrivant à rien, l'édile leur confisque ce qu'ils ont de plus précieux : la centaine de magnifiques icônes anciennes devant lesquelles ils prient tous les soirs - la plus belle de toutes étant un Ange gardien, qu'ils chérissent plus que la vie. Prêts à tous les héroïsmes pour rentrer en possession de leur Ange, ils ne craignent ni le bagne, ni le fouet, et vont recourir aux ruses les plus invraisemblables... L'Ange scellé est l'une des nouvelles les plus célèbres de Leskov (1831-1895), auteur prolifique et inclassable, admiré de Tchékhov et de Tolstoï.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Nikolaï Leskov

  • Traducteur

    DENIS ROCHE

  • Éditeur

    Sillage

  • Date de parution

    25/11/2022

  • EAN

    9782381410388

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    126 Pages

  • Longueur

    16.8 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Poids

    128 g

  • Distributeur

    Sillage

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nikolaï Leskov

Écrivain et journaliste russe, Nikolaï Leskov est né en 1831, à Gorokhovo (Oural). D'abord agent pour un négociant
anglais, il devient dans les années 1860 critique littéraire. En 1864 et 1866, il publie ses premiers romans sous le pseu-
donyme de Stebnitski : L'Impasse et Les Insulaires. Ses écrits sont le miroir de ses idées assez révolutionnaires.
Ses livres sont parfois sombres et pessimistes, mais peuvent également se révéler satiriques, comme c'est le cas avec
Le Voyageur enchanté, qu'il écrit en 1873. L'un de ses romans les plus connus, Lady Macbetch du district de Mtsensk,
servira de base à l'opéra, très controversé et déprécié par la critique soviétique au moment de sa composition
en 1934, de Dmitri Chostakovitch. En 1880, il devient essayiste politique et s'intéresse à de nombreuses questions
touchant au social, à la religion ou à la politique. Celui que les Russes considéraient comme le plus russe
de tous les écrivains russes s'éteint à Saint-Pétersbourg, en 1895.

empty