• La compagnie des Indes

    René Estienne

    La Compagnie des Indes orientales, la plus grande aventure économique de l'Ancien Régime outre-mer, fonctionne pendant 130 ans, sous plusieurs statuts, de Louis XIV à la Révolution française. En 1664, Colbert décide de faire de la France un acteur à part entière des jeux de la mondialisation, pour exploiter toutes les ressources de la planète et rapporter les produits que l'Europe est bien en peine de cultiver ou de fabriquer. Depuis le port de Lorient, les Compagnies des Indes construisent, arment et désarment des centaines de bateaux, transportent, recrutent, forment et emploient des milliers de passagers, marins, ouvriers et soldats, vendent par millions de livres les cargaisons de poivre, épices, produits tropicaux, café, thé, cotonnades et soieries, porcelaines, qui alimentent le goût du luxe puis la démocratisation d'un nouvel art de vivre. Elles implantent leurs comptoirs au Sénégal et à Gorée, à Saint-Domingue et en Louisiane, aux îles Bourbon (La Réunion) et de France (Maurice), aux Indes - avec pour centre Pondichéry- et vont jusqu'en Chine. Chacune de ces destinations donne lieu à des aventures où la hiérarchie des puissances, la violence des pouvoirs, le choc des religions, les vertiges de la misère, de l'esclavage et de la mort, bousculent des destins tendus vers la richesse et stimulent les sciences et les arts.

empty